Le Salon du livre de l'Île-du-Prince-Édouard

Témoignages

ENSEIGNANTS

As a French immersion teacher, I always look for authentic French cultural activities for my students. I believe that if they make real-world connections with French experiences, they will want to learn more of that culture and the language. A student who is more engaged in a second language is better equipped to live, travel, and to work in that language. 

The Salon du livre is a great example of such an engaging experience. My students and I were thrilled to attend a high-quality, 100% French event unrelated to school. We interacted with French authors, discussing French language and culture. The students were delighted to make connections between the written texts and artwork to the real people who created them.

I always strive to bring French culture into the classroom, especially in an Anglophone community with limited opportunities to experience French. We read lots of French book collections and discuss the authors. 

In the days and months following the Salon du livre, I can attest to the students’ fascination. Many of them talked with their friends about the authors they’d met, and others returned to the Salon to buy books with their parents ~ books by authors they still look for today. 

The Salon du livre has made a lasting impression on my students. For them, authors like Caroline Merola, Michel Noel, and Andrée Poulin are no longer just names on the cover that the teacher forces you to read before diving into the book.

The Salon du livre takes culture and reading to another level. It brings them alive!

Marie-Lyne Bédard
Grade 2 teacher

LIBRAIRES

C'est avec grand plaisir que nous avons accepté de représenter quelques-uns des éditeurs majeurs du Québec et de la France à l'occasion des deux premières éditions du Salon du livre de l'I-P- É.

Étant nous-mêmes très impliqués dans l'organisation du Salon du livre de la Péninsule Acadienne depuis sa création en 2003, nous savons toute la passion et la détermination qu'il faut pour mettre sur pied un évènement tel que celui-ci.

Si les défis rencontrés sont importants, le travail à accomplir impressionnant, voir le regard des enfants quand ils découvrent la quantité et la variété des livres exposés est une véritable récompense.

Nous avons été extrêmement bien accueillis tant à Summerside qu'à Charlottetown. Les auteurs présents dans nos kiosques ont gardé eux aussi un merveilleux souvenir de leur séjour chez vous et de leurs rencontres avec les enfants et les adultes.

Les membres du comité organisateur et les nombreux bénévoles étaient attentifs et toujours prêts à répondre à nos demandes ce qui fut fort apprécié.

Les ventes réalisées lors du Salon ont été très satisfaisantes pour la littérature jeunesse, la participation des écoles francophones fut remarquable. 

L'achalandage en général était intéressant et ne peut que s'améliorer d'année en année alors que cet événement deviendra un rendez-vous incontournable pour les amoureux de la langue française.

Un Salon du livre dans une communauté francophone minoritaire, est un évènement rassembleur qui développe la littératie, l'imaginaire des petits et des grands tout en leur donnant le goût de la lecture.

Nous ne pouvons que vous encourager à poursuivre votre belle aventure afin d'assurer la croissance et la pérennité de votre Salon du livre.

Bravo encore pour ces deux premières éditions et longue vie au Salon du livre de l'île du Prince- Édouard!

Isabelle Bonnin et Julien Cormier
Librairie Pélagie

AUTEURS ET MAISONS D’ÉDITION

Une étoile brille sur le Salon du livre de l’Île-du- Prince-Édouard! Car il faut être fait solide et visionnaire pour construire un nouveau salon et convier éditeurs et auteurs à s’y rendre. Pour Bouton d’or Acadie, dès que la nouvelle s’est répandue que ce salon s’organisait, nous voulions accourir. Nous savons comme l’échange avec les auteur.es, les illustrateurs, le contact avec les livres sont importants pour la jeunesse acadienne, pour les parents et pour les enseignants. Nous savons, parce que nous vivons cela au jour le jour, qu’il est essentiel de nommer où l’on vit, et d’entendre des récits dans nos accents géographiques, historiques et quotidiens. Ainsi, la première année nous avons organisé une cérémonie pour rendre hommage à un immense auteur de l’Île-du- Prince-Édouard, éditeur, universitaire et nationaliste acadien, le grand (mais si modeste) Melvin Gallant, père du célèbre personnage de Ti-Jean qui a bercé l’enfance de plusieurs générations. L’année suivante, nous y avons fait rayonner la regrettée Angèle Arsenault, qui aurait été bien fière de voir réunie une partie de sa famille, de ses ami.e.s, et des jeunes de l’École-sur-Mer de Summerside, autour du dernier projet de sa vie : l’album illustré Le pit à papa. Ces activités ont eu toutes sortes de répercussions heureuses, dont, entre autres, deux manuscrits provenant d’auteurs de l’Île qui attendent maintenant leur moment de publication.

À part l’accueil chaleureux, les discussions et échanges avec les lecteurs, nous avons été très impressionnés, et le mot est faible, par l’engagement du milieu de l’éducation autour de ce salon. Le rendez-vous avec le milieu de l’immersion a également été réussi, et là encore, chapeau! Notre expérience au Salon du livre de l’ÎPÉ, en somme, est aussi intense que merveilleuse et le comité d’organisation peut être fier du travail accompli. C’est bien vrai, une étoile brille sur cet événement; l’étoile que chantait Angèle peut-être…

Marie Cadieux
Bouton d’Or

 

Tout ce que je peux dire, c’est que tous les moments passés au Salon du livre de l’ÎPÉ ont été magiques!

Caroline Merola

 

Durant trois jours, j'ai fait une dizaine d'animations auprès de jeunes qui étaient attentifs, polis, respectueux, curieux et qui participaient merveilleusement bien, même si certains n'étaient pas très à l'aise en français. Pour une auteure, des jeunes comme ça, c'est du bonbon. Un immense merci pour l'accueil chaleureux à Charlottetown, les sourires, l'intérêt et surtout, surtout, pour votre engagement admirable à faire la promotion de la lecture en français auprès des jeunes.

Andrée Poulin

 

J'ai partagé avec les enfants des contes, des chants, des connaissances. Nous avons tout simplement dansé avec la vie. Et pour tout ceci et encore plus, plus, plus...je vous dis merci!

Marie-France Comeau

 

Je tiens à vous dire un GROS merci. Merci pour l’accueil, merci pour la présence, merci pour ce vent d’amitié que j’ai senti tout au long de mon séjour. Je souhaite de tout cœur que ce Salon encore tout jeune arrive à grandir et à trouver une belle maturité. Au plaisir de vous revoir, tous et toutes !

Louise Tremblay D’Essiambre

 

 

Longue vie au Salon du livre de l'Île-du- Prince-Édouard. Longue vie à notre belle langue française, défendue avec ardeur par des communautés engagées.

Andrée-Anne Gratton


 

Des bons mots d'enfant... je me souviens tout particulièrement de celui d'un grand escogriffe adolescent, super intimidé, qui avait assisté à une de mes présentations et qui s'est planté devant mon livre en disant à sa mère ''C'est lui que je veux!'' et sans oser me regarder, il a ajouté ''J'ai vu ta présentation, c'était le fun!'' Je me souviens de tous vos visages, de vos sourires, de votre intérêt, de votre soif de livres et de langue française, de votre bel accent chantant. Nous serons là l'année prochaine, promis. C'est un rendez-vous.

Angèle Delaunois et Guy Parenteau